Réalisation d'un amplificateur Circlotron à transistors Lateral MosFet.

 

 

-Avant propos-

 

Ce principe ayant fait ses preuves sur les amplificateurs à tubes il était tout à fait logique de l'appliquer à un amplificateur à transistors. J'avais écouté avec grand plaisir un amplificateur à étages complémentaires réalisé avec des transistors LAPT de chez Sanken, et l'écoute m'avait semblé bien meilleure et dynamique que tous les amplificateurs à MosFet du moment. Il est vrai qu'à l'époque, n'existait pas encore le nouveau latéral Mos Fet. L'idée m'est alors venue, afin de m'occuper un peu l'esprit, de tester ces transistors MosFet de course en configuration Circlotron, celle-ci ne pouvant à mon avis, qu'apporter un plus. Bien entendu, la paire ne sera plus complémentaire. puisque nous utiliserons des transistors de même canal pour les deux rails. L'alimentation est universelle et  adaptée à toute configuration. Bien que musclée, la carte Alimentation sera de dimensions raisonnables. (250 mm x 110 mm) Le redressement puissance se fera par deux ponts de diodes rapides en boitier TO-220 FP, le filtrage est assuré par 16 condensateurs Nichicon de 18 mm 3300 µF 50V  ( 8 par rail ) montés en double Pi, pour rester dans la limite du raisonnable. La tension d'alimentation ne devra donc pas dépasser la tension de service des condensateurs soit environ 45 Volts. La partie puissance est prévue pour six transistors soit, trois par rail. Les transistors Lateral MosFet sont des ECW 20N20 de chez Exicon  permettant une dissipation optimisée, mais des modèles plus modestes en courant conviendront, par exemple les ECX 10N20. A défaut de Lateral MosFet, un MosFet classique IRFP 150N fera l'affaire comme sur le site ICI.  mais une Twingo n'est pas une Talisman, même si elles roulent toutes les deux. A l'origine, le circuit driver était pensé avec deux circuits LME49830 symétrie oblige, mais ce circuit intégré performant est maintenant obsolète et n'a pas d'équivalent. Un driver plus simple et classique doit donc le remplacer. Malgré une puissance limitée pour une même tension d'alimentation par rapport au bipolaire, le Lateral MosFet présente beaucoup d'avantages et se comporte mieux en audio que le transistor bipolaire et mosfet classique, mais il est aussi plus cher. Pour ce qui est de la puissance, il suffit simplement d'augmenter la tension d'alimentation, et bien entendu, de remplacer les condensateurs polarisés 50 V par des modèles 63, 80 ou 100 Volts. Cet amplificateur sera piloté par le préamplificateur à sorties symétriques du PD-10.ou d'un convertisseur de haut niveau. Tous les circuits imprimés seront disponibles à prix coûtant.

 

 

pastel_green_2.gif

 

pastel_green_1.gif

 

pastel_green_3.gif

 

 

Pour m'écrire, cliquez sur la plume